Question: Comment savoir si on peut faire un crédit voiture ?

Comment savoir si on peut faire un crédit voiture ?

Les crédits voitures existent sous plusieurs formes et sont disponibles auprès de différents organismes (banques, courtiers et même directement auprès des concessionnaires). Selon la situation du consommateur et de quelques critères bien précis, il lui sera alors possible d’en contracter un afin d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion. Dès lors, quels sont ces critères et comment savoir si on peut faire un crédit voiture ?

Les différents critères importants pour pouvoir faire un crédit voiture

Dans un premier temps, il est bon de prendre conscience de ce qu’est un crédit et de ce que cela implique.

Si les crédits existent sous de nombreuses formes (crédit hypothécaire, crédit à la consommation, …), ils connaissent également quelques autres dérivées comme les crédits voitures, qui connaissent eux aussi des ramifications (prêt à tempérament affecté, prêt à tempérament non-affecté, crédit-ballon, leasing, …).

Vous l’aurez donc compris, le système des crédits est assez développé, et mieux vaut se renseigner correctement avant de faire son choix.

De manière générale, la première règle à considérer concerne l’octroi à proprement parler du prêt par le créancier. Il est important de bien comprendre que ce dernier va prendre un réel pari en accordant un crédit à un emprunteur. Un pari sur le fait que ce consommateur sera capable de rembourser le prêt dans son entièreté, frais d’intérêts compris. Une fois que le prêteur est rassuré par rapport à cela, il est alors plus susceptible d’octroyer le crédit. Mais encore faut-il respecter les différents critères.

Quels sont les revenus du candidat emprunteur ?

Le premier critère concerne les revenus fixes. Il faut alors se poser des questions claires :

  • A combien s’élève le revenu salarial ?
  • Existe-t-il d’autres sources de revenus (dividendes, rentes, …) ?
  • Le candidat possède-t-il un contrat de travail ? Si oui, de quelle nature ? Si non, touche-t-il des indemnités de chômage ?
  • Et si le candidat est sans emploi, est-ce temporaire ? A-t-il déjà travaillé ? A-t-il des perspectives réelles d’engagement ?

Autant de questions auxquelles il faut répondre. L’enjeu ici est de pouvoir prouver et justifier sa stabilité financière à l’organisme prêteur afin qu’il soit persuadé de recevoir chaque mois les mensualités fixées relatives à l’emprunt.

Quelle est la situation du candidat emprunteur ?

Evaluer les revenus est une bonne chose mais c’est loin d’être suffisant ! En effet, il faut également que les revenus du candidat soient mis en perspective avec ses charges et ses dépenses mensuelles. C’est une étape indispensable pour évaluer réellement son pouvoir d’achat.

Il convient pour cela de lister toutes les dépenses (loyer, charges, crédit(s) en cours, épargnes, assurances, abonnement de téléphone, abonnement dans une salle de sport, … ).

Il est important de prendre tout en considération.

Quel est le taux d’endettement du candidat emprunteur ?

Dernier critère, le taux d’endettement du candidat. Possède-t-il déjà des crédits ? A combien s’élève ces éventuels crédits ? Cela va permettre d’avoir une visibilité complète sur la situation de l’emprunteur.

Une fois tous ces critères évalués, le créancier pourra alors estimer réellement la faisabilité du crédit voiture.

Par ailleurs, il est intéressant pour le candidat d’effectuer ces calculs lui-même en amont puisqu’ils sont finalement relativement simples. Selon les résultats obtenus, il est également assez facile d’estimer objectivement le montant mensuel que le candidat sera capable d’allouer à un crédit voiture.