Il existe dans notre pays de nombreuses solutions différentes pour financer un projet personnel. Les deux grandes familles que sont le crédit hypothécaire et le crédit à la consommation permettent ainsi de cibler des objectifs de financement bien distincts. Mais ces solutions sont loin d’être les seules. Retour en détails sur les différents types de crédits, sur leurs ramifications, sur leurs composants et sur les possibilités générales qui s’offrent aux consommateurs.


Les différents types de crédits

Les banques et sociétés de crédits en Belgique

Il suffit de se balader dans les rues commerçantes et de regarder les publicités qui nous sont proposées pour se rendre compte que le marché de la créance financière en Belgique regroupe de très nombreux acteurs différents. Des acteurs qui offrent des solutions financières et des crédits afin de répondre à la forte demande des consommateurs.

Le paysage financier est donc composé d’agences et de banques, relativement connues du grand public, qui sont bien implantées sur tout le territoire belge et qui possèdent bien souvent un rayonnement à l’échelle internationale. Elles sont donc chargées de supporter la gestion financière des citoyens de notre pays et sont souvent issues de filiales beaucoup plus importantes au niveau mondial. Et si le fait de posséder un compte courant n’est pas une obligation, mais un droit, il semble compliqué, voire impossible, de vivre sans compte en banque à l’heure actuelle. C’est ce qui multiplie et justifie les nombreuses possibilités.

La solution du crédit pour financer vos projets

On retrouve donc plusieurs banques qui sont disposées à proposer différents types de crédits pour les consommateurs. Des crédits qui ont pour but de financer des projets variés qui ne peuvent bien souvent pas l’être uniquement en fonds propres.

Et si les banques restent la référence pour de nombreux citoyens lorsqu’il est question d’envisager un crédit, elles ne sont pourtant pas les seules à le faire. En effet, les courtiers et les agences de crédits ne manquent pas. Elles permettent parfois de bénéficier d’un contact plus direct et de leviers plus importants. Vous l’aurez donc compris, ce ne sont pas les solutions qui manquent si vous souhaitez souscrire un crédit.

Dans le sillage de tous ces acteurs du marché des prêts, nous avons pu voir apparaître de plus en plus de formes de financement pour les particuliers et pour les sociétés. Les offres se sont ainsi multipliées afin d’être toujours plus personnalisées et de répondre toujours plus à la demande. Les crédits ne se limitent donc plus aux seuls crédits hypothécaires et autres crédits autos.

Les différents types de crédits

Disons-le de suite, il n’est pas si simple de s’y retrouver dans tous les types de crédits existants. Nous allons donc vous permettre d’y voir plus clair afin de savoir vers quel type de crédit vous tourner en cas de besoin. Dans un premier temps, nous pouvons classer les crédits en deux grandes catégories bien distinctes : le crédit hypothécaire et le crédit à la consommation.

Le crédit hypothécaire

Le crédit hypothécaire, ou prêt immobilier, est une formule de crédit relativement simple qui consiste à emprunter un montant défini en vue de l’achat ou de la construction d’un bien immobilier. Son justificatif de création est relativement simple puisqu’il permet tout simplement à de nombreux ménages de faire l’acquisition d’un bien immobilier ou d’en construire un, action qu’il leur serait impossible sans un soutien financier.

Le créancier va donc proposer de financer l’achat immobilier moyennant un emprunt et un taux d’intérêt définis. Le consommateur deviendra ainsi propriétaire du bien en question, et il devra en échange rembourser la somme empruntée ainsi que des frais d’emprunt à l’organisme prêteur. La durée du remboursement varie en fonction de plusieurs paramètres, de même que les taux d’intérêt et les mensualités.

Le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation est légèrement plus étendu puisqu’il va regrouper bien d’autres types de prêts. Comme son nom l’indique, son objectif principal est de permettre le financement de biens de consommation. C’est un type de prêt uniquement réservé à des fins privées. Il ne rentre donc pas dans le cadre des prêts pour les sociétés et pour les indépendants.

Il existe plusieurs formes de prêts à la consommation :

  • Le prêt à tempérament : le prêt à tempérament est une forme bien connue de crédit amortissable qui permet au consommateur de financer un bien, un service ou un projet. Dans ce cas précis, l’emprunteur va disposer d’un prêt qu’il devra rembourser mensuellement sur une période déterminée et selon des mensualités fixes.
  • La vente à tempérament : la vente à tempérament repose sur l’achat d’un service, d’un bien ou d’un projet que le consommateur va payer en plusieurs mensualités.
  • L’ouverture de crédit : l’ouverture de crédit peut intervenir pour faire bénéficier au consommateur d’une réserve d’argent qu’il pourra utiliser en fonction de ses besoins.
  • Le crédit-pont : le crédit-pont permet de faire le « pont » ou la « transition » en attendant de recevoir une somme importante qui est prévue suite à la vente programmée d’un bien ou d’un objet.
  • Le crédit-bail (leasing) : le crédit-bail correspond à un contrat de location d’un bien défini assorti d’une option d’achat en fin de contrat.
  • La facilité de découvert : la facilité de découvert est une forme d’ouverture de crédit permettant au consommateur de descendre en négatif (à découvert) et de réaliser des paiements, des retraits ou des virements.

    Vous l’aurez donc compris, il existe de très nombreuses possibilités en termes de crédits et de prêts. Parmi toutes ces formules, c’est le prêt à tempérament (ou prêt personnel) qui est le plus souvent sollicité puisqu’il regroupe des prêts plus traditionnels tels que les prêts voitures ou encore les prêts travaux pour ne citer qu’eux.

Le prêt personnel ou prêt à tempérament

Crédit bien connu des consommateurs, le crédit personnel permet chaque jour aux consommateurs de s’octroyer des biens ou des services qui ne seraient pas forcément possibles en fonds propres.

On distingue deux catégories réelles de prêts à tempérament : le prêt personnel affecté et le prêt personnel non-affecté.

Prêt personnel affecté

Le prêt personnel affecté est une forme de prêt qui est directement lié à un bien ou à un service. C’est le cas par exemple du prêt voiture ou du prêt travaux. Dans ce cas précis, le consommateur va se voir octroyer le financement en vue d’un achat précis qui sera stipulé sur le contrat. L’achat et le prêt sont directement liés l’un à l’autre.

Prêt personnel non-affecté

Le cas du prêt personnel non-affecté est légèrement différent puisqu’il concerne un emprunt pour lequel aucun justificatif n’est demandé. Le montant est ainsi octroyé au consommateur qui pourra alors l’utiliser à sa guise. Il devra ensuite être remboursé sous forme de mensualités comme c’est le cas pour les autres types de prêt personnel. S’il est facilement accordé, il entraîne en contrepartie des intérêts généralement plus élevés.

Plusieurs prêts différents pour des utilités différentes

Vous l’avez donc compris, il existe un nombre relativement important de prêts différents. Certains permettent le même type de prêts mais vont différer en termes de conditions. Le plus important avant de contracter un prêt est de suivre quelques conseils :

  • Renseignez-vous correctement sur le prêt que vous souhaitez obtenir
  • Démarchez plusieurs organismes afin de recouper les informations et d’obtenir le meilleur taux
  • Utilisez un simulateur en ligne afin d’avoir une idée du prêt que vous souhaitez contracter